5. Où voyez-vous l’industrie des drones dans 3, 5 ou 10 ans?

il y a 3 mois

Consultation has concluded

DronesSCA il y a 3 mois
CONSTATS GÉNÉRAUX1. Actuellement, le plancher d'innovation et d'utilisation n'est pas atteint. Il ne sera pas atteint avant 5 ans. Cette industrie va continuer d'exploser à un rythme important.2. Les usages pourraient être différents de ce qui est promu. Je ne crois pas à la livraison par UAV. Les temps de vol sont trop courts et les enjeux trop grands. Imaginons la livraison d'un médicament ou d'un repas. A destination, le UAV pourrait s'empêtrer dans un arbre, pourrait être reçu par un chien ou un enfant qui finira par être blessé par une hélice....La livraison pourra exister pour des fins très précises où le point de destination pourra être sécurisé et libre d'obstacles (sur un toit, dans une cour arrière ou un champ). Existera certainement pour des échanges entre des entités appartenant à la même organisation (entrepôts, maison-mère et filiale....). D'ici 5 ans.D'ICI 3 ANS.1A) Baisse des coûts constante liés à l'exploitation des UAV (plus élémentaires ou haut de gamme). En ce qui a trait aux UAV de milieu de gamme, les fabricants ajouteront des éléments (caméras, détecteurs, infra-rouge...) pour maintenir un certain prix et une certaine marge de profit (sur les produits ajoutés). Augmentation conséquente du nombre de UAV en circulation.1B) Par conséquence, selon l'état actuel de la réglementation et de la réponse précédente, augmentation des incidents, accidents et "near miss".1C) Nécessité pour les gouvernements d'accélérer l'encadrement de l'industrie (inspection, immatriculation, enquêtes, réglements...). Dans la même perspective, nécessité de trouver des moyens de financer ces conséquences (droit d'immatriculation, permis de pilotage, frais de COAS.... - non souhaité par les utilisateurs de l'espace aérien mais incontournables - tout comme les pilotes classiques doivent payer un frais chaque fois qu'ils utilisent un aéroport et les services connexes, les pilotes de UAV devront payer des frais d'utilisation de l'espace aérien...). Par conséquent, l'utilisation d'un UAV deviendra une activité plus dispendieuse (comme posséder ou louer un avion) mais ces coûts n'empêcheront pas la prolifération des UAV.1D) Regroupement de certains groupes d'intérêt (pilotes, fabricants, fournisseurs de services...) pour représenter ces derniers. Possibilité de lobbys auprès du gouvernement.1E) La réglementation actuelle est fortement inspirée de l'aviation classique. Transport Canada développera une réglementation et un encadrement plus spécifique à l'industrie des UAV.1F) Une standardisation de normes et d'éléments de l'industrie (écoles de pilotage, tests de pilotage, contrats d'assurances....)1G) Remplacement des véhicules-robots des forces policières lors d'entrées de domiciles (prise d'otages) ou d'inspections de colis suspects.1H) Débat en lien avec la vie privée et l'utilisation de UAV.1I) Utilisation (continuation) par le crime organisé pour la livraison d'éléments interdits (téléphone dans une prison, drogue dans un terrain vague - permet l'anonymat du livreur) ou pour leurs opérations (situer et suivre un camion blindé ou une personne visée, superviser une rencontre ou la perpétration d'un crime).2. D'ICI 5 ANS2A) Au moins un accident important direct (abordage UAV-avion, blessure de personnes dans un rassemblement...). Aussi, un accident indirect (meurtre ou agression dans une prison via un instrument livré par UAV).2B) Une stabilisation dans les normes, règles et encadrement.2C) Une spécialisation de certains éléments (assurances pour professionnels versus assurances pour loisir / formation de pilotes civils professionnels versus formation de pilotes de course / Fabrication de UAV-jouets versus fabrication de UAV-aéronefs de travail...)2D) Ouverture vers d'autres formes de vol (FPV, mode planifié (waypoints), utilisation multiple de UAV par un seul opérateur, vol de nuit, vol aux instruments...)3. D'ICI 10 ANS.Ça devient difficile...3A) En zone occupée ou dense (de UAV), établissement de corridors aériens (chemin et altitudes) de façon semblable à l'aviation classique.3B) Incorporation de systèmes anti-abordage entre aéronefs (incluant les aéronefs de l'aviation classique) dans les UAV à l'instar des systèmes TCAS.3C) Développement d'une technologie permettant à une personne d'intercepter un UAV (via des ondes radio) et en prendre le contrôle pour des fins de sécurité ou d'inspection ponctuelle.3D) Utilisation omniprésente par les forces de l'ordre alors que les UAV deviendront des caméras dynamiques plutôt que les caméras statiques actuelles. La surveillance publique pourra se faire via des itinéraires fixes pré-établis ou des itinéraires ponctuels selon les besoins. Utilisation intérieure aussi dans un tel but (aéroport, centrale thermique ou nucléaire...)3E) Utilisation robotisée / informatisée de UAV pour faire de la surveillance à distance de certains emplacements (usines, terrains de sociétés de transport, frontières...)
ggtronic il y a 3 mois
--une surveillance accrue du plancher de vol de l'aviation civile pour laisser la place aux UAV a moins de 500pieds AGL -- beaucoup plus d'utilisation par les corps policier et militaire en milieu urbains -- balise de vols sur plusieurs type de UAV et centre de donnés affichant tout les plan de vols actifs en tout temps -- Nouveaux type d'espace aérien basse altitude pour mieux encadrer les drones
pturcotte il y a 3 mois
Une belle coopération avec TC et l'industrie du drone où il sera de plus en plus possible d'en faire un métier reconnu et où il sera possible d'améliorer plusieurs secteurs industriels.Les exploitants et TC pourront travailler conjointement à créer un environnement sécuritaire pour les gens en général et l'espace aérien.D'ici 3 ans:Règlementation solide donnant le pouvoir à TC de bien encadrer l'industrie du drone dans le but de pouvoir travailler dans tous les domaines.D'ici 5 ans:Vols aux instruments (BLOS) où il sera possible d'effectuer des travaux d'exploration sur de longues distances, etc.D'ici 10 ans:Nouveau type de transport et outils bien établi dans tous les domaines industriels au Canada. Encadrement sécuritaire complet avec les aéronefs standards dans l'espace aérien et les drones.